Ombre, tome 1 – L’Ombre qui dévorait un cadavre

— Au fait, moi c’est Elyza, se présente-t-elle, tandis qu’il prend place aux côtés de Théodore. Quant à lui, j’imagine que je n’ai plus besoin de te le présenter ? Oh ! Et j’espère que tu n’auras rien contre, mais c’est un vampire.

— Oui, j’en ai vaguement entendu parler.

— Vrai qu’il commence à être connu, approuve-t-elle avec un hochement de tête.

— J’ignorais que c’était possible. Je veux dire… que l’Ordre accepte des Surnaturels dans ses rangs. Continuer de lire Ombre, tome 1 – L’Ombre qui dévorait un cadavre

Publicités

Vous prendrez bien un verre ?

— Un problème ?

L’autre renifle.

— Vous, vous êtes humain, pas vrai ?

Un sourire, puis :

— Vous pensez que je le suis ?

— En tout cas, vous en avez l’air.

— Il ne faut pas toujours se fier aux apparences, monsieur.
Continuer de lire Vous prendrez bien un verre ?

Sous l’œil du corbeau

Le corps était tombé alors qu’il remontait la rue. Ça avait fait comme un choc sourd derrière lui, accompagné d’un bref craquement.

On était en fin d’après-midi.

Son sac en bandoulière, Damien rentrait de l’université. A cette heure, la rue Louis-Fernand était absolument déserte. Pas un passant, pas même une silhouette, au loin, ou qui se serait dessinée derrière une fenêtre. Les lieux semblaient comme morts, aussi morts que l’homme étendu au milieu du trottoir. Continuer de lire Sous l’œil du corbeau

Une lueur d’espoir

— Moi aussi j’aurais l’estomac noué si je savais ce qui m’attendait, fit Cassandre avec une expression mutine. Ma sœur n’est pas chic avec vous : elle vous a préparé une chambre dans le couloir hanté. Autant vous dire que si vous pensiez pouvoir fermer l’œil cette nuit, vous allez être sacrément déçu.

— Cassandre, allons !

Pierre laissa son regard aller de l’une à l’autre des deux sœurs.

— Qu’est-ce que c’est que cette histoire ? Continuer de lire Une lueur d’espoir

Un long voyage – Saison 1

Les yeux écarquillés, la bouche grande ouverte, elle fixa l’individu en robe sombre qui se dressait face à elle. Des cheveux noirs mi-longs, une peau blanche presque translucide, pas de nez et deux yeux immenses qui avaient des allures de puits sans fond. Ni iris, ni pupilles, ni blanc. Juste deux trous, qui lui dévoraient presque la moitié du visage. Un parapluie ouvert au-dessus de lui, son sourire dévoilait une série de crocs inquiétants.
— Bonjour, fit-il d’une voix ni tout à fait masculine, ni tout à fait féminine. Je suis désolé de vous déranger, mais… Continuer de lire Un long voyage – Saison 1